Accueil » Pour les hommes » La penoplastie médicale

La penoplastie médicale

Qu’est-ce que la pénoplastie médicale ?

Le sexe de l’Homme a toujours joué un rôle important dans la masculinité, par sa taille, sa proportion ou sa longueur… L’homme peut éprouver une gêne ou un réel complexe à cause de la petite taille de son pénis, qui peut même devenir source de complexe.

La pénoplastie par injection d’acide hyaluronique permet d’agrandir la longueur et la circonférence du pénis pour un résultat immédiat, durable, et sans les contraintes de la chirurgie (augmentation par injection de graisse +/- section du ligament suspenseur de la verge)

C’est une technique novatrice, non invasive et indolore.
Ce procédé permet d’obtenir des résultats quasi immédiats. Il permet un épaississement de la circonférence du pénis de trois à cinq centimètres en moyenne et entraine un allongement du pénis, essentiellement au repos.
L’acide hyaluronique est un produit naturel, volumateur, qui peut être injecté aussi bien au niveau du visage que de multiples zones corporelles.
Il est Injecté dans toute la surface du pénis, en profondeur le long des corps caverneux, et  donne immédiatement une augmentation du diamètre de la verge.
Il peut aussi être injecté dans le gland  afin d’augmenter le volume et la rondeur de celui-ci.

La pénoplastie médicale n’a pas pour but de traiter un problème d’éjaculation précoce ou de performances sexuelles, elle a uniquement pour but d’augmenter le volume de la verge. Il est tout de même à noter que les sensations lors des rapports sont améliorées.

La pénoplastie médicale en pratique

La pénoplastie médicale : les injections

La pénoplastie médicale est un acte micro-invasif, réalisé au cabinet sous anesthésie locale.
L’application d’une crème anesthésiante sur le pénis, au cabinet, pendant environ 30mn, rend la séance totalement atraumatique et indolore, et sera complétée par une injection minime d’anesthésiant local à la base du pénis (bloc pénien).
La peau étant anesthésiée, le patient ne ressent strictement aucune douleur pendant toute la durée de l’intervention.
L’injection de l’acide hyaluronique, selon un choix d’acide hyaluronique et une technique personnalisée, se réalise alors en 30 mn à l’aide d’une canule fine et adaptée. Les points d’entrées très petits sont faits le plus souvent au niveau du sillon balano-prépucial.

Dans un premier temps, le praticien injecte le produit de la base de la verge vers le gland en respectant l’anatomie de la verge et surtout par une injection régulière afin d’éviter les bosses disgracieuses. Il est essentiel que le médecin pratique un nappage bien régulier de la zone. Ensuite, le praticien injectera du bout de la verge vers la base, toujours dans le but d’avoir un résultat qui restera harmonieux aussi bien au repos qu’en érection. Le praticien déposera ainsi de l’acide hyaluronique sur le pôle supérieur et les faces latérales de la verge. Il ne faut surtout pas injecter en dessous (zone de passage de l’urètre)

Pour une augmentation visible de la verge il est préférable de prévoir minimum 8 à 12 seringues d’acide hyaluronique en moyenne.

Le médecin pratique ensuite un massage léger de la zone.
Cette technique repose sur les mêmes bases que le lipofilling chirurgical (injection de graisse) , en ce sens que le gain en épaisseur est obtenu par injection dans le pénis, entre la peau et les corps caverneux sous-jacents.

La pénoplastie médicale : après les injections

A la fin de l’intervention seulement 30% du résultat est visible. Les 70% restant apparaitront dans les 2 à 4 jours suivant grâce à l’effet volumateur de l’acide hyaluronique utilisé.
C’est pourquoi, afin d’obtenir un résultat esthétique optimal, il est préférable de prévoir une consultation de contrôle entre 15 jours et 4 semaines après l’intervention, permettant d’affiner le résultat en cas de petites irrégularités

Cette « retouche » éventuelle, par souci de perfection, est comprise dans le devis initial.
L’objectif est d’obtenir un gain estimé entre 3 à 5  cm de circonférence au repos et en érection
Le gain obtenu sur l’allongement au repos est classiquement de plus de 2 cm mais ne se retrouve pas ou peu en érection.

Pour ceux qui le désirent, il est possible d’épaissir le gland dont surtout la couronne (collerette du gland). Un gain de 1cm de circonférence est le plus couramment constaté.

Vos questions sur la penoplastie médicale

Nécessite-t-elle une longue convalescence ?

Les suites post injection sont très simples, car il s’agit d’un acte de médecine esthétique et non de chirurgie.
En effet, le plus souvent un léger œdème indolore et homogène existe, de part la réaction physiologique du corps et du pouvoir hydrophile de l’acide hyaluronique qui disparaîtra dans les 2 semaines.

Le résultat définitif s’apprécie rapidement, le temps aux tissus de s’assouplir et à l’œdème de se résorber. Il peut y avoir parfois quelques bleus légers qui se résorbent en quelques jours.

Le patient repart du cabinet directement après l’acte, et ne nécessite pas d’arrêt de travail ou des activités sportives.

Il n’y a aucune cicatrice et la reprise des rapports sexuels est possible dans les 3 à 5 jours qui suivent l’acte.

Cette technique est-elle réservée aux personnes atteintes d’une déformation ou d’un micro-pénis ?

La pénoplastie est une intervention qui peut être réalisée chez tous les hommes qui souhaitent une augmentation du volume de leur verge et/ou de leur gland. Elle peut être pratiquée sur les pénis de tailles normales ou les micro-pénis. Selon la taille initiale de la verge, il faudra prévoir entre 8 à 16 seringues lors de la première séance.

Cette technique n’agit pas directement sur les troubles érectiles ou la libido mais peut améliorer le ressenti lors des rapports sexuels.

Cette intervention est-elle définitive ?

Durée : il reste 70 à 80  % du produit injecté à 18 mois.

Le choix de l’acide hyaluronique est très important. Bien choisi, il faut prévoir une diminution de 20 à 30% du résultat entre 1 et 2 ans. Il restera donc 70 à 80 % du produit. Lorsque cette intervention est répétée, l’acide hyaluronique a tendance à moins se résorber, les délais de réinjections deviennent alors de plus en plus longs, et la résorption de plus en plus lente.

Quel est le gain que peut espérer un patient ?

L’élargissement : Le choix étudié des acides hyaluroniques permet un effet volumateur important et à la demande, avec une consistance ferme. Le gain est fonction de l’anatomie de chacun et de la quantité injectée. Mais l’élargissement est systématique.
Un gain de 3 à 5 centimètres de circonférence est généralement obtenu dès la première séance. Cet épaississement homogène et régulier, se retrouvera autant au repos qu’en érection.
Le pénis est alors plus lourd et visuellement, il paraît presque le double.

Il est possible d’obtenir un élargissement plus important, si l’on cumule les séances.
L’allongement : Un allongement évident et immédiat au repos est constaté pour deux raisons, premièrement par la présence de l’acide hyaluronique qui diminue énormément la rétraction physiologique du pénis (au froid par exemple) et deuxièmement par son poids plus important qui par l’alourdissement étire le pénis. Classiquement le gain en longueur est d’un minimum de 2 à 3 cm au repos.

Vous souhaitez poser une question au Dr Azoulay ?

2 Commentaires

  • sebastien bensoussan

    Bonjour ; il me restait une question avant mon rdv pour l’intervention avec le docteur Azoulay ; est ce que cette intervention peut occasionner des complications à avoir un enfant ou une possible fertilité etc ..?

    Merci

    • Bonjour,

      la pénoplastie médicale ne peut en aucun cas entrainer de complications relatives à la fertilité
      Les injections sont situées en profondeur au contact des corps caverneux, sur la face supérieure et les faces latérales de la verge.
      Je n’injecte jamais au niveau de la face postérieure (ou inférieure) car l’urètre qui permet d’uriner et d’éjaculer et très superficiel et qu’on ne peut prendre le risque de le léser. Enfin, le liquide séminal est en rapport uniquement avec les testicules et les vésicules séminales qui se situent aussi au niveau de la face postérieure du pénis.
      Donc non, aucun risque lié à la fertilité.

      Bien à vous.

      Dr Azoulay

Poser votre question en remplissant le formulaire ci-dessous

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright 2019 - Un site réalisé par Scarabe Dismiss