Accueil » Chirurgie mammaire » Augmentation mammaire

Chirurgie esthétique des seins : l’augmentation mammaire par prothèses

Augmentation mammaire par prothèses à Paris - Dr Azoulay

L’augmentation mammaire, qu’est ce que c’est ?

L’’augmentation mammaire est la 2e opération la plus pratiquée en France, en chirurgie esthétique, après la lipoaspiration. Les implants mammaires mettent en valeur la taille, le galbe et la forme du sein, tout en améliorant l’image corporelle et l’estime de soi. Elle est probablement l’une des chirurgies les plus “positives” pour la femme, le sein restant le symbole majeur de la féminité, et apporte un gain de confiance tant sur le plan physique et personnel, que sur le plan psychique, social et professionnel.

Sur le plan psychique, une poitrine petite voire inexistante (hypoplasie ou aplasie), une asymétrie mammaire, ou une malformation mammaire (seins tubéreux, syndrome de Poland) sont vécus par beaucoup de femmes comme un complexe, bien plus profond que l’on puisse l’imaginer. Il est fréquent que les femmes souhaitant réaliser une augmentation mammaire se heurtent à une réticence, voire une opposition de la famille ou du conjoint. Il est simple de comprendre ce phénomène : pour un mari ou un parent aimant, l’envie d’augmenter sa poitrine est vécu par l’autre comme une volonté de changer. Pourquoi vouloir changer alors que cette personne est aimée telle qu’elle est ? Pourquoi prendre des risques pour une chirurgie qui n’est pas perçue par l’autre comme “nécessaire” ? Cette situation est vécue régulièrement lors de consultations pour augmentation mammaire, et le Dr Azoulay prendra à chaque fois le temps nécessaire pour rassurer la patiente souhaitant réaliser cette chirurgie, lui expliquer les bénéfices et les risques, avec transparence, mais aussi rassurer ce conjoint ou ce parent inquiet, réticent ou opposé à cette chirurgie. Aimer, c’est aussi avoir peur pour l’autre. Ce sentiment est normal et humain.  Mais il faut comprendre que la nature de ce complexe est profonde, et touche à l’image même de la féminité. Les femmes porteuses de prothèses mammaires vous diront dans la majorité des cas, que cette chirurgie a été bénéfique et positive, et leur a apporté plus de confiance dans tous les domaines de leur vie. Cette chirurgie est réellement bénéfique pour les femmes qui souhaitent la réaliser, et cette première consultation permettra d’expliquer, de rassurer et d’effacer au maximum les inquiétudes de la patiente, mais aussi de la famille, du conjoint ou de la meilleure amie.

L’augmentation mammaire peut être pratiquée pour agrandir une petite poitrine, rendre un équilibre à une poitrine asymétrique, ou restaurer une poitrine ayant perdu son apparence ou du volume avec l’âge ou à la suite d’une grossesse ou d’une perte de poids. Les implants mammaires sont aussi utilisés pour de la chirurgie réparatrice.

Consulter en vue d’une augmentation mammaire

Voici un résumé des informations que vous échangerez personnellement avec le Docteur Azoulay dans l’optique d’une potentielle augmentation mammaire.

Toutes ces opérations sont sujettes à une planification et un suivi personnalisé en fonction de chaque patiente.

La première consultation est primordiale dans le sens où elle permet de connaître les raisons de sa démarche et ses attentes. Elle permet, par ailleurs, de créer un rapport de confiance mutuelle entre patient et médecin. Ainsi, le Dr Azoulay réalisera un diagnostic de la poitrine de la patiente, en fonction de la forme du sein, de ses dimensions, mais aussi de la forme du thorax, de la silhouette pour ensuite décider du type d’implant qu’il utilisera, de la position par rapport au muscle pectoral, de la voie d’abord de la prothèse et donc de la cicatrice. La décision sera prise en fonction des constatations anatomiques, mais aussi en fonction du désir de la patiente sur la forme et le volume du sein qu’elle souhaiterait avoir. Le Dr Azoulay s’assurera que l’envie de la patiente par rapport à sa future poitrine reste en adéquation avec l’harmonie du corps, et les réalités ou contraintes liées à l’anatomie du sein et du thorax.

De nombreuses photographies avant/après résultat vous seront présentées. La procédure chirurgicale, les examens pré opératoires, et les suites post opératoires, ainsi que les risques aussi faibles soient-ils, seront expliqués de manière loyale et transparente.

Parfois, une greffe de cellules adipeuses ou lipofilling peut être effectuée, en plus des implants mammaires, pour améliorer la forme, la symétrie, le décolleté ou pour des patientes ayant un tissu sous-cutané trop mince.

Le lipofilling est aussi utilisée pour apporter des corrections, pour estomper des vagues sur la poitrine ou des imperfections, améliorer les proportions et la symétrie. Le lipofilling mammaire est aussi envisageable pour les patients ne souhaitant pas d’implants, celui-ci permettant d’améliorer la forme, le volume et la symétrie de la poitrine.

Le Dr Azoulay envisagera toutes les options lors de votre consultation.

Les types d’implants mammaires

Le Dr Azoulay a pour habitude d’utiliser des implants en gel de silicone cohésif, ronds ou anatomiques, lisses ou micro-texturé. Les implants utilisés sont certifiés et accrédités par l’HAS et l’AFFSAPS, et le Dr Azoulay remettra à la fin de la consultation un document médico-légal concernant les implants mammaires, avec l’ensemble des questions que peut se poser une patiente sur ces implants en gel de silicone.

Comme mentionné plus haut, les implants mammaires existent dans différentes formes et profil. L’implant anatomique ou « en forme de poire » a été créé avec une forme plus remplie vers le bas que vers le haut pour se rapprocher d’une poitrine naturelle.

L’implant rond, présente une répartition homogène du gel de silicone, et l’implant sera d’autant plus rond que la projection sera importante.

L’idée de penser que les implants anatomiques donnent des seins plus naturels est imparfaite.

Chaque implant, qu’il soit rond ou anatomique pourra donner un résultat naturel, car en fonction de l’anatomie du thorax et de la forme du sein, un implant rond ou un implant anatomique pourra présenter des avantages mais aussi des inconvénients. Par exemple, une femme ayant juste une petite poitrine, avec des reliefs parfaitement en place (seins symétriques, aréole au milieu du sein, sillon sous-mammaire à 4 ou 5 cm de l’aréole par exemple), donc une petite poitrine mais avec une belle forme, aura un résultat plus naturel avec un implant rond, car l’implant augmentera la projection et le volume du sein, sans en modifier la forme, et donnera un résultat très naturel, si le volume choisi respecte les dimensions du sein.

En revanche, une petite poitrine avec des reliefs anatomiques absents (sillon sous-mammaire inexistant, ou trop près de l’aréole), une hypoplasie sévère (bonnet A ou <A), ou une poitrine avec une ptôse minime, aura de biens meilleurs résultats avec un implant anatomique, car permettra d’allonger le segment III (segment entre le téton et le silon sous-mammaire), donc augmentera le galbe inférieur, avec une pente douce dans le segment supérieur , ou pourra très légèrement relever un sein légèrement tombant.

Il n’y a donc pas de meilleur implant. Il n’y a que des implants adaptés à l’anatomie des patientes, et le Dr Azoulay choisira la forme de l’implant en fonction de tous ces éléments, pour assurer un résultat naturel, beau, et en accord avec le désir de sa patiente.

Qu’il soit rond ou anatomique, l’implant pourra varier en fonction de sa projection. Il existe des implants avec projection modérée, haute et extra-haute.

Les implants à profil haut auront une largeur de base plus étroite comparativement aux implants de taille modérée.  Les implants à profil haut sont généralement utilisés si une plus grande profondeur est demandée sans pour autant avoir à jouer sur la largeur. Il peut arriver que des implants à profil très haut soient demandés, mais cela reste une demande marginale. Le Docteur Azoulay a pour habitude d’utiliser des implants à profil modéré et haut en fonction de l’examen du patient et de sa demande.

Emplacement de l’implant mammaire

L’implant mammaire peut être placé au-dessus du muscle grand pectoral (pré-musculaire) ou en dessous (rétromusculaire).
Le Docteur Azoulay place généralement l’implant sous le muscle pectoral, en réalisant une technique dite en “Dual Plane”, c’est à dire que les ¾ supérieurs de l’implant sont situés sous le muscle, et le ¼ inférieur est situé sous la glande. Cette technique assure un résultat plus naturel, et plus stable dans le temps, surtout si la patiente n’a jamais eu d’enfants. Mettre l’implant devant le muscle peut entrainer une ptôse du sein, surtout si la patiente a des grossesses ensuite, car l’implant n’est maintenu que par la glande et la peau. Le muscle est une structure plus forte, et le poids de l’implant est impacté sur le muscle et non pas sur le sein lui-même.

Taille de l’implant mammaire

Choisir la bonne taille d’implant est primordial pour obtenir le résultat désiré.

Une taille d’implant appropriée sera déterminée selon le bonnet que le patient demandera et suite à un examen physique incluant l’observation de la largeur de la poitrine, la distance entre le téton et le sillon sous-mammaire, et la prise en compte de l’épaisseur de la peau et du tissus sous-cutané.

Le chirurgien observe aussi la position de l’aréole, zone complexe liée au sillon sous-mammaire, ainsi que la symétrie entre les deux seins.

Pour ces raisons, les seins sont souvent vus comme des frères et non des jumeaux, car ils peuvent être différents par la forme, la taille, la position de l’aréole ou du sillon sous-mammaire. La symétrie parfaite n’est pas toujours de mise, et le Dr Azoulay notera lors de la consultation la présence ou non de ces variations anatomiques, pour expliquer à la patiente ce qui pourra être corrigé, ou ce qui ne pourra pas l’être.  Les chirurgiens mettent tous leurs efforts possibles pour s’approcher de la taille, forme et symétrie désirées par les patients, mais la symétrie parfaite ne peut pas toujours être garantie. La patiente sera toujours informée de cela avant la chirurgie.

Suite à l’entretien préalable et aux différents points évoqués, le Docteur Azoulay proposera différentes tailles d’implants pouvant être utilisés en essayant de s’approcher au plus près de la demande du patient tout en prenant en compte l’examen physique.

Par exemple, une femme avec un bonnet B ou C pourra utiliser des implants plus grands qu’une femme avec un bonnet A. Un implant mammaire sera plus palpable s’il est recouvert de tissus mous inadéquats résultant de la taille qui sera choisie. En résumé, plus l’implant sera grand par rapport à la taille et à la base du sein naturel, moins le résultat sera naturel.

Emplacement de l’incision

  • Infra-mammaire : L’incision est effectuée dans le sillon en-dessous du sein.
  • Aréolaire : L’incision est effectuée sur le bord bas de l’aréole.
  • Axillaire : L’incision est effectuée dans le creux des aisselles.
  • Trans-ombilicale : L’incision est effectuée dans la partie haute du nombril. Incision faite  uniquement pour les implants au sérum physiologique, ces derniers pouvant être remplis après mise en place.

La décision finale concernant l’emplacement de l’incision revient en définitive au patient. L’incision la plus commune et la plus demandée est l’incision aréolaire due à la cicatrisation laissant des traces presque imperceptibles.

Le Docteur Azoulay utilise un entonnoir spécifique (l’entonnoir Keller) permettant le placement d’un implant au silicone plus grand qu’habituellement au travers d’une incision standard.

Cela permet d’offrir plus de choix d’emplacements de l’incision ainsi qu’une force exercée atténuée sur l’implant, une fois placé, diminuant les risques de traumatisme. Pas de toucher, moins de contamination de la peau, ce qui réduit les chances de contracture musculaire.

Les patients potentiels sont encouragés à discuter avec nos anciens patients concernant l’opération et les résultats. Le Docteur Azoulay et son équipe sont toujours disponibles pour répondre à vos questions. Suite à la consultation initiale et une fois le délai de réflexion passé, un rendez-vous est pris pour discuter des préparations et obtenir le consentement du patient. Si le patient a des questions supplémentaires, nous y répondrons. Une prise de sang et un accord médical sont obligatoires avant l’opération

L’augmentation mammaire en pratique

Augmentation mammaire : L’intervention

Cette opération chirurgicale est effectuée sous anesthésie générale et dure approximativement une à une heure et demi. Dans la salle d’attente préopératoire, des photos du patient avant opération sont prises et le marquage sur la poitrine est effectué. Après une discussion avec l’anesthésiste, le patient est placé dans la salle d’opération. Après induction du sommeil, une solution est utilisée pour réduire la taille des vaisseaux sanguins et des capillaires permettant de réduire les saignements. Suite à cela, l’incision est pratiquée et la poche, généralement sous le muscle pectoral, est créée. La poche est nettoyée à l’aide d’une solution antibiotique, puis l’implant y est déposé avec l’aide de l’entonnoir Keller. La table d’opération est surélevée pour mettre le patient dans une position assise, ceci permettant de vérifier la position de l’implant et la symétrie. Des ajustements mineurs, mais nécessaires, sont effectués pour obtenir le meilleur résultat et la meilleure symétrie possible.

Une fois, la table d’opération abaissée, une anesthésiant de longue durée est placé dans la poche, réduisant ainsi les douleurs post-opératoire. Les incisions sont refermées à l’aide de sutures, pratiquées sous la surface de la peau pour éviter toutes traces et obtenir la meilleure cicatrisation possible. Un bandage est posé ainsi qu’un soutien-gorge post-opératoire.

Augmentation mammaire : Après l’intervention

Suite à l’opération, les patients peuvent ressentir un inconfort faible à modéré, facilement contrôlable grâce à des médicaments. Des gonflements, des hématomes, de la rigidité, chacun à des degrés divers et variés, peuvent arriver durant les semaines et les mois suivant l’opération. Les points de suture sont retirés après cinq à sept jours. Les patients peuvent reprendre leur travail seulement quelques jours après l’opération. Des exercices physiques légers peuvent être exercés quatre à six semaines plus tard. Un soutien-gorge post-opératoire est porté entre deux à trois mois après l’opération, même s’il est recommandé de leur garder plus longtemps pour maintenir le contour des seins.

Le temps de guérison peut varier en fonction du patient et de la chirurgie effectuée. Après quelques semaines, les seins seront bien moins rigides et commenceront à sembler plus naturels grâce à l’effet de la gravité et de la guérison des tissus. Il est important de noter qu’une guérison totale prend du temps et de la patience, le résultat définitif pouvant intervenir un an après l’opération.

Augmentation mammaire : Les complications

Comme n’importe quelle opération, les complications sont rares si le chirurgien intervenant est compétent et expérimenté. Ces complications, citées de manière non exhaustive, peuvent inclure des risques anesthésiques, des saignements, des infections, des contractures capsulaires, un affaissement des seins, une faible guérison doublée d’une mauvaise cicatrisation, une asymétrie des seins et/ou des auréoles, un agrandissement des auréoles pouvant entraîner une chirurgie réparatrice voire le retrait total des implants. De façon plus rare, la formation de caillots sanguins et d’embolie est possible.

Des contenseurs de type Venodyne sont utilisés pour toutes les opérations chirurgicales mammaires. Ces contenseurs se plaçant au niveau des chevilles envoie un signal toutes les une à deux minutes permettant de réduire la circulation du sang dans les extrémités basses, réduisant le risque de formation de caillots sanguins et d’embolie. Le tabagisme réduit la circulation du sang dans la peau augmentant les risques de complications.

Vos questions sur l’augmentation mammaire

Les maladies des tissus conjonctifs sont-elles liées aux implants de gel silicone ?

L’implant mammaire est l’outil médical le plus étudié de l’histoire. « Tout porte à penser que les maladies liées aux tissus conjonctifs, les cancers, les maladies neurologiques ou autres conditions sont toutes autant visibles chez une femme avec des implants que chez une femme sans. »

 

Les implants de gel silicone sont-ils facteurs de cancer ?

Des publications scientifiques montrent que le cancer du sein peut se développer tout autant chez une femme ayant des implants que chez une femme n’en ayant pas.

 

Quels sont les effets des implants de gel silicone sur la grossesse et l’allaitement ?

Les femmes possédant des implants ne risquent pas d’exposer leurs enfants à une dose excessive de silicone lors de l’allaitement. L’institut de médecine conclut « qu’aucune dose élevée de silicone ou de substance néfaste n’était décelable dans le lait maternel des femmes opérées des seins. »

Même si nombre de nos patients ont pu allaiter leurs enfants après une augmentation mammaire, des difficultés suivant l’opération nous ont été rapportées.

 

Quels seront les effets de mon implant lors d’une mammographie ?

Il n’y a pas de recommandation particulière pour les femmes opérées comparativement aux femmes sans implants. Même si un radiologue expérimenté est recommandé pour évaluer votre examen. Il est important d’avertir votre radiologue que vous avez des implants mammaires. Il est recommandé d’effectuer une mammographie diagnostique car plus d’images y sont capturées.

 

Les implants mammaires sont-ils permanent ?

Les implants mammaires ne durent pas une vie entière. Il y a de fortes chances qu’une seconde opération soit effectuée pour remplacer ou retirer les implants. Gardez en mémoire qu’une augmentation ou une reconstruction mammaire n’est pas une chirurgie unique et que d’autres opérations et visites chez votre chirurgien seront à prévoir.

 

Peut-on développer une allergie au silicone ?

L’être humain peut développer une allergie à n’importe quelle substance. Bien qu’une allergie au silicone est rare, nous y sommes exposés à longueur de journée. On en trouve dans beaucoup d’objets de la vie de tous les jours comme le savon, la nourriture sous vide ou encore le chewing-gum.

 

Quels sont les implants appelés « Gummy Bear » ?

Les implants d’aujourd’hui sont faits avec du gel silicone cohésif, différent des précédents implants en silicone plus liquides. Les implants « Gummy Bear » font référence aux implants de gel silicone cohésif. La confusion provient du fait que les implants de gel silicone cohésif standard  de forme ronde étaient nommés « Gummy Bear » pour les démarquer des implants de forme anatomique rigide. La réalité étant que certains chirurgiens nommeront les implants de gel silicone cohésif standard des « Gummy Bear », là où d’autres utiliseront cette dénomination pour parler des implants de silicone hautement cohésif. Ce terme ne décrivant que les nouveaux types d’implants, demandez simplement à votre chirurgien s’il fait référence à un implant standard ou un implant hautement cohésif.

Tarif de l’augmentation mammaire

Notre tarif comprend les frais d’hospitalisation, de bloc opératoire, anesthésiste, chirurgien, aide-opératoire, et le suivi.

Vous souhaitez poser une question au Dr Azoulay ?

5 Commentaires

  • Bonjour,

    J’essaie de regarder vos photos sur instagram mais votre page n’existe plus.

    Y a t-il un autre site?

    Merci et belle journée

    Soraya

    • Bonjour,

      normalement ma fiche est toujours active.
      Désormais, il faut taper dans la zone de recherche : Drazoulaybenjamin (tout en attaché).

      Bien à vous.

      Dr Azoulay

  • Bonjour je suis intéressée vous faites un super boulot de très bon résultats ! Je voulais savoir vos tarifs et si il y a possibilité de pouvoir payer en plusieurs fois ! Je suis complexée de ma poitrine depuis toujours j ai 58 ans c est un rêve que j ai toujours voulu voilà merci docteur azoulay

    • Bonjour,
      Je vous remercie pour votre intérêt à mon égard, et vos encouragements.

      Le prix d’une augmentation mammaire standard par implants est de de 5200 à 5400 euros TTC,
       
       Dans tous les cas, ce tarif inclut :
      -les frais de bloc opératoire
      -la nuit d’hospitalisation en clinique ou la chambre en ambulatoire
      -les honoraires du chirurgien, de l’aide opératoire ainsi que de l’anesthésiste
      -la TVA
      -le suivi post-opératoire pendant 1 an

      Cependant, je vous invite à venir me rencontrer en consultation afin de réaliser un diagnostic précis de votre poitrine, vous expliquer les détails techniques de l’intervention, ainsi que les modalités pratiques pré et post opératoires, le suivi ainsi que la convalescence, les risques, et les bénéfices attendus de cette chirurgie.

      Je serai ravi d’accéder à votre requête et vous aider à réaliser ce rêve toujours voulu.

      Bien à vous.

      Dr Benjamin Azoulay

  • Bonjour, je souhaiterais refaire ma poitrine donc subir une augmentation mammaire chez moi, et je voulais savoir si il y avait possibilité de payer en plusieurs fois l’intervention.

Poser votre question en remplissant le formulaire ci-dessous

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright 2019 - Un site réalisé par Scarabe Dismiss