Accueil » Chirurgie esthétique du visage » La blépharoplastie

La blépharoplastie ou chirurgie esthétique des paupières

Otoplastie à Paris - Dr Benjamine Azoulay

Qu’est ce que la blépharoplastie ?

La blépharoplastie est le terme médical utilisé quand on parle d’une procédure visant à traiter les problèmes liés au vieillissement des paupières supérieures et inférieures.

Choisir un chirurgien esthétique expérimenté en blépharoplastie

Bien choisir son chirurgien est extrêmement important car celui-ci doit pratiquer l’opération avec une approche de préservation de la paupière. Une approche trop agressive peut entraîner des altérations irréversibles et non naturelles pouvant affecter gravement le fonctionnement de l’œil du patient.

Un chirurgien expérimenté utilise  les techniques les plus innovantes en conjonction avec une technologie de pointe pour pratiquer une blépharoplastie.

Les yeux sont l’un des éléments les plus importants du visage : On les appelle « la fenêtre de l’âme ». Alors que l’œil lui-même est essentiellement inexpressif, les mouvements individuels faisant changer le contour des muscles, de la peau, de la graisse, des cils et du sourcil permettent la création de l’expressivité.

Quel problème une blépharoplastie peut-elle régler ?

Les poches sous la paupière inférieure

La paupière inférieure vieillit de deux manières :

  • Soit une maladie faisant apparaître les «poches» des paupières inférieures vers la fin de la vingtaine ou au début de la trentaine.
  • Soit pour la majorité des gens, le vieillissement des paupières devient apparent au début de la quarantaine.

Excès de peau dans la paupière supérieure

La peau de la paupière supérieure peut devenir excédentaire et retomber sur la partie supérieure de l’œil, donnant un aspect de regard tombant ou en demi-lune, pouvant même parfois amputer partiellement le champ visuel ; et une petite quantité de graisse peut gonfler près de la racine du nez.

Quelles sont les causes de ces altérations ?

À mesure qu’un individu vieillit, le septum fibreux qui abrite la graisse orbitale entourant l’œil peut se relâcher. Cette graisse orbitale (destinée à soutenir l’œil) commence alors à se gonfler et à s’accumuler directement sous l’œil. Cette accumulation conduit au développement de «poches» visibles. La peau elle-même commence également à vieillir en développant des rides Si le muscle de la paupière supérieure descend, la paupière aura un aspect tombant.

D’autres facteurs affectant l’apparence de l’œil :

– La génétique
– L’exposition au soleil
– Le tabac
– Les variations du poids

Repérer un front tombant

Le temps passant, le sourcil lui-même commence à tomber. La peau du front ajoute un excès et surpeuple la zone de la paupière supérieure.

Malheureusement, la chirurgie des paupières ne peut pas traiter un front tombant. Lors de la consultation initiale, il est essentiel que le chirurgien détermine si le problème est dû au vieillissement de la paupière supérieure ou à la descente du front du patient. Un chirurgien expérimenté peut différencier une paupière vieillissante et un front tombant. Si le problème vient du front, le chirurgien recommandera au patient d’effectuer des injections de toxinique botulique pour relever le front et la queue du sourcil, voire un lifting temporal et/ou frontal en même temps que la chirurgie de la paupière supérieure, lorsque l’affaissement est trop important

Comment la chirurgie des paupières peut-elles résoudre ces problèmes ?

Lors d’une chirurgie des paupières, le chirurgien traite l’aspect vieilli et fatigué des yeux en enlevant les poches de graisse, en soulevant les paupières affaissées et en éliminant la peau lâche et les plis excessifs qui entourent les yeux.
Dans le cas où il y aurait en plus des poches, des cernes associées, le chirurgien pourra réinjecter de la graisse centrifugée (technique de nano-liposculpture par micro-lipofilling) sur la jante osseuse pour combler les cernes.
Une fois que les poches et les plis de la peau sont traités et que les plis de la paupière sont améliorés, les patients bénéficient d’une apparence plus jeune et reposée, et d’un regard plus rayonnant.

A qui s’adresse une blépharoplastie ?

Les hommes et les femmes de tous âges choisissent de subir une chirurgie des paupières pour éliminer l’excès de graisse sous les yeux et resserrer la peau. Bien qu’une blépharoplastie soit généralement pratiquée pour des raisons esthétiques, la chirurgie des paupières est également utilisée pour traiter la déficience visuelle causée par l’affaissement des paupières supérieures. Si une blépharoplastie est nécessaire pour traiter une amputation d’un champ visuel (diagnostiqué par un confrère ophtalmologiste), une prise en charge de l’intervention par la sécurité sociale pourra être demandée (entente préalable).

Chaque patient reçoit un traitement personnalisé

Chaque patient étant unique, chacun des traitements chirurgicaux le seront aussi. Cela permet de s’approcher le plus possible du résultat souhaité.

La blépharoplastie en pratique

AVANT L’INTERVENTION

Durant la première consultation, le chirurgien déterminera quelle procédure permettra de s’approcher le plus possible du résultat souhaité.
Le chirurgien demandera aussi diverses informations aux patients

Autres informations importantes :

  • Mode de vie du patient (tabagisme, alcool et drogues)
  • Conditions médicales (maladie cardiovasculaire, hypertension, diabète, etc.) et antécédents familiaux
  • Développement du processus de vieillissement (rapide ou lent)
  • Variation du poids

Toutes les questions qui vous seront posées lors de cette consultation visent à assurer votre sécurité et l’obtention du meilleur résultat possible.

Chirurgie de la paupière : L’examen initial

Le chirurgien examine le visage du patient, y compris ses paupières et son front. Il examine la peau de la paupière supérieure et détermine si le front lui-même est tombant ou non. Un front tombant peut imiter l’effet tombant de la paupière supérieure. Dans le cas où un chirurgien néglige de constater que le front est tombant et choisit d’effectuer une chirurgie de la paupière supérieure, le patient pourra avoir un front encore plus bas. Les patients qui ont déjà un front bas devraient envisager un lifting frontal.

La paupière inférieure est examinée pour déterminer la laxité cutanée de la paupière inférieure elle-même ainsi que l’importance des poches. Le chirurgien note également la position de l’œil du patient par rapport à la jante osseuse, ce qui l’aidera à déterminer la procédure la plus adaptée au patient.

D’autres procédures peuvent être réalisées en même temps

Certains patients choisissent d’effectuer une procédure supplémentaire lors de leur opération de la paupière supérieure et / ou inférieure. Les blépharoplasties peuvent être associées aux liftings du visage, au lipofilling du visage (cerne, tempes, pommettes, cadre orbitaire, lèvres etc…) ainsi qu’à des peelings chimiques TCA  pour traiter les ridules associées.

Se préparer à une chirurgie de la paupière

Les patients qui fument doivent cesser de fumer (généralement quatre semaines avant et quatre semaines après). Ceci est très important car les fumeurs ont un risque accru de subir des complications cutanées dans les zones traitées au cours de la procédure. De plus, le tabagisme retarde le processus de guérison, et empêche la prise de greffe des cellules graisseuses (adipocytes) en cas de lipofilling associé.

Cette opération se pratique en ambulatoire. Les chirurgies des paupières inférieures et supérieures peuvent être effectuées en même temps. La blépharoplastie supérieure est pratiquée dans la majorité des cas sous anesthésie locale, la blépharoplastie inférieure sous anesthésie locale ou générale en fonction de la technique choisie.

Le jour de l’opération, ils doivent être accompagnés, le retour à domicile ne pouvant s’effectuer seul. Une blépharoplastie dure entre 45 min et 1h30.  Parfois plus, si d’autres procédures sont effectuées.

LE JOUR DE L’INTERVENTION

La paupière supérieure : La procédure

  1. Positionnement du marquage sur la peau
    Avant la procédure, un marquage est délimité sur la paupière supérieure, pour s’assurer de la quantité exacte de peau à retirer durant l’opération.
  2. L’anesthésie
    L’anesthésie est généralement locale, le geste est totalement indolore.
  1. Création de l’incision
    L’incision de la paupière supérieure est effectuée dans le repli naturel de la paupière du patient et s’étend sur une courte distance de manière latérale.
  1. Retrait de l’excédent de peau et de graisse
    L’excès de peau et de graisse dans la zone médiane (à côté du nez du patient) est soigneusement enlevé.
  1. Fermeture des incisions
    Le chirurgien referme les incisions à l’aide d’un surjet intradermique. Le surjet est retiré entre le 4e et le 6e jour après l’intervention.

Chirurgie de la paupière inférieure

Deux types d’incisions peuvent être effectués durant une chirurgie de la paupière inférieure :

  1. L’incision transconjonctivale (ou endoconjonctivale), qui est pratiquée à l’intérieur de la paupière inférieure : c’est la technique réalisée en général, car ne laissant aucune cicatrice
  2. L’incision sous-ciliaire est une incision qui est placée à l’extérieur, directement sous les cils

Quelle incision pour quel patient ?

L’incision transconjonctivale est utilisée lorsqu’un patient a des paupières inférieures avec un relâchement cutané modéré à important,
L’incision directement sous les cils inférieurs est utilisée lorsqu’un patient a une quantité excessive de peau, et qu’il faut retirer un ou deux millimètres de peau palpébrale. Bien que cette incision soit faite de l’extérieur, une fois cicatrisée, elle est généralement presque invisible.

La paupière inférieure : La procédure

C’est une opération pratiquée en ambulatoire.

  1. L’anesthésie

Anesthésie générale pour les blépharoplasties transconjonctivales ; anesthésie locale ou générale pour les blépharoplasties sous-ciliaires.

  1. Création de l’incision
    Durant cette procédure, l’incision est généralement pratiquée en dessous des cils inférieurs de chaque œil. Ces incisions s’étendent sur une courte distance, latéralement.
  1. Retrait ou repositionnement de la graisse
    Le chirurgien veillera à retirer l’excès de graisse, sans trop vider pour ne pas donner un aspect d’œil trop cerné.
  2. Retrait de l’excès de peau, à minima, si besoin
  1. L’incision est refermée
    Le chirurgien referme les incisions sous les cils inférieurs de chaque œil en réalisant un surjet intradermique. Pour les voies tranconjonctivales, il n’y pas de suture, la conjonctive cicatrise toute seule en 24-48h.

Chirurgie des paupières inférieures – Une procédure plus complexe

Durant la jeunesse, il existe un contour lisse entre la paupière à la joue. En vieillissant, il n’est pas rare que la jonction paupière-joue soit creuse. Cette zone creuse se trouve en dessous des poches de graisse situés sous les paupières inférieures. A l’aide d’un procédé de blépharoplastie plus avancé, le chirurgien peut restaurer ce contour.

Paupière inférieure : une laxité excessive

Beaucoup de patients ont un excès de laxité dans leurs paupières inférieures, pouvant provoquer une irritation et / ou une sécheresse de l’œil. De plus, une trop grande partie du blanc de l’œil du patient devient visible. Pour corriger ce problème, il faut retendre la paupière.

APRÈS L’INTERVENTION

Des compresses froides sont appliquées sur les zones opérées pendant une période de 24-48 heures.

Suite à la chirurgie, des degrés variables de gonflement et d’ecchymose apparaissent et parfois s’étendent jusqu’aux joues. Il faut généralement une à deux semaines pour que la plupart des ecchymoses disparaissent. Elles tendent à disparaître plus rapidement dans la zone de la paupière supérieure que dans celle la paupière inférieure. Des irrégularités le long de la ligne de suture peuvent être présentes pendant 4 à 6 semaines pour les paupières supérieures. Vous pouvez ressentir un gonflement, des picotements, des démangeaisons, un engourdissement et une sensation de sécheresse durant la période de guérison.

Les sutures sont retirées après 4 à 6 jours. Les patients opérés d’une paupière ne se plaignent généralement pas de douleur après cette procédure. Le patient peut reprendre son activité après 1 semaine.

  • Porter des lunettes fumées après l’intervention pour reposer les yeux.
  • Eviter toute fatigue visuelle (TV, lecture, ordinateur) pendant 1 semaine après l’intervention.
  • Possibilité de se remaquiller à partir du 5e jour après l’intervention.
  • Reprise de l’activité professionnelle : 5e jour, selon le contexte professionnel.
  • Reprise des activités sportives : 30 jours.
  • Délai pour le résultat final : 3 mois.

Vos questions sur la blépharoplastie

Y a-t-il un risque pour les yeux ?

Cette intervention ne touche que les paupières et non le globe oculaire. Il est possible qu’une conjonctivite ou kératite survienne après l’intervention mais cela est rare et se soigne très facilement.

Ou se situent les cicatrices ?

Pour les paupières supérieures, la cicatrice se situe dans le repli palpébral supérieur. C’est une cicatrice qui est totalement invisible quand l’œil est ouvert, et peut être masquée par du maquillage.

Pour les paupières inférieures, la cicatrice est faite dans la conjonctive à l’intérieur de la paupière. Elle est donc totalement invisible.

Quand peut-on se remaquiller ?

Il est possible de se remaquiller à partir du 5e jour suivant l’opération.

Est-ce que les poches reviennent ?

Généralement, le retrait des poches de graisse est définitif, et n’est pas lié au poids du patient. Donc les poches ne reviennent pas, ou très rarement plusieurs années après.

Tarif de la blépharoplastie

Notre tarif comprend les frais d’hospitalisation, de bloc opératoire, anesthésiste, chirurgien, aide-opératoire, et le suivi.

Vous souhaitez poser une question au Dr Azoulay ?

Poser votre question en remplissant le formulaire ci-dessous

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright 2019 - Un site réalisé par Scarabe Dismiss